MEDITYC (janvier 2017)

Projet "Medityc" : la mesure de la pensée divergente chez les jeunes et l'influence de la culture

Le projet "Medityc" a pour objet : la mesure de la pensée divergente chez les jeunes et l'influence de la culture.

Projet selectionné et financé par l'ANR dans le cadre du programme FRAL

Ce travail de recherche fondamentale a pour objectif principal d’étudier les modèles psychométriques théoriquement appropriés aux tests de pensée divergente, de développer de nouveaux indices de notation objective et de comparer ces indices de notation subjective d'originalité. Un objectif secondaire consiste à étudier les relations de la pensée divergente à des variables culturelles. La pensée divergente est une composante essentielle de la pensée créative et du potentiel créatif. Aussi la question de la mesure de la pensée divergente est-elle centrale en ce qui concerne l’évaluation du potentiel créatif. En général, les tests de pensée divergente sont cotés de trois façons : la fluidité, la flexibilité et l’originalité. La fluidité est simplement le compte du nombre d’idées générées par une personne au cours de l’exécution de la tâche, la flexibilité est le nombre de catégories différentes, alors que l’originalité renvoie à l’unicité dans le sens de l’inventivité. Plusieurs questions fondamentales seront examinées concernant l’ensemble de ces indices de performance aux tests de pensée divergente. En ce qui concerne le score de fluidité, un modèle psychométrique (Rasch-Poisson Counts Model, RPCM) sera appliqué aux données, en prenant en considération le fait que les scores de fluidité sont des comptes. Ce modèle possède en outre toutes les propriétés que les modèles de Rasch possèdent généralement. Ce modèle n’a encore jamais été appliqué aux scores issus de tâches de pensée divergente et les questions méthodologiques relatives à l’utilisation ce modèle seront aussi examinées. Le RPCM pourra aussi être appliqué aux scores de flexibilité. Par ailleurs, en ce qui concerne la flexibilité, nous examinerons aussi l’importance du système par lequel nous établissons les catégories. En règle générale, les systèmes de catégories sont obtenus sur la base des jugements d’évaluateurs expérimentés et les idées sont classées en fonction de ce système de catégories. Une autre possibilité consiste à demander aux participants de développer leurs propres catégories, approche qui n’a encore jamais été comparée systématiquement à l’approche par les experts. Nous examinerons aussi les questions relatives à l’originalité. Les scores d’originalité souffrent des problèmes méthodologiques suivants : 1) ils confondent fluidité et originalité, 2) la notion de rareté statistique est ambiguë et 3) les scores dépendent de la taille de l’échantillon. Aucun des indices objectifs proposés ne prend en compte l’ensemble de ces problèmes. Les problèmes liés à l’évaluation subjective de l’originalité, tels que la confusion des évaluations à cause de variables de personnalité des juges seront aussi examinés, ainsi que la comparaison de différentes méthodes de notation subjectives et objectives. Nous examinerons les relations de chacun des trois scores différents de pensée divergente (fluidité, flexibilité et originalité) avec des variables culturelles, notamment l’exposition à de multiples cultures. Cette dimension devrait être positivement liée à la performance dans les tests de pensée divergente. En résumé, différentes questions liées à l’évaluation seront examinées, avec un accent particulier mis sur le multiculturalisme. La complémentarité des compétences des équipes Française et Allemande est cruciale pour le succès du projet. Les tâches prévues pour chaque année du projet sont décrites.