L'acquisition des mots

Reconnaître des mots dans la parole continue

Quand vous entendez la phrase /lapommerouge/ vous savez immédiatement où se trouvent le début et la fin de chaque mot. Mais, lorsque vous entendez une langue qui vous est totalement étrangère, la capacité de découper les phrases en mots décroît fortement. Afin de reconnaître un mot au sein d’un flux continu de parole, il faut l’avoir rencontré plusieurs fois et l’avoir extrait correctement. La question est donc de savoir à partir de quel âge les enfants sont capables de segmenter la parole en mots, mécanisme qui leur permettra l’acquisition de mots nouveaux. Nous étudions également les différents indices linguistiques permettant un tel découpage de la parole.

 

Relier les sons aux objets

Quand les enfants commencent-ils à associer des mots à certains objets – personnes ou animaux - de leur environnement ? Comment parviennent-ils à identifier l’objet que l’on dénomme (ex : le mot « le chien » qui peut désigner des chiens très différents, mais jamais un « morceau » de chien et de sa niche) ? Relier les sons aux objets exige de découper correctement les mots dans les phrases et aussi de repérer dans une scène l’individu ou l’objet tout entier qui est nommé (désigné par son nom)? Développements linguistique et cognitif doivent alors coopérer, mais comment ?

 

 

Le sens des mots, quand ils peuvent « remplacer » les objets

Comment les enfants comprennent-ils qu’un mot peut faire référence à un objet qui n’est pas présent, qu’y a-t-il dans le fonctionnement du cerveau qui permet cette  performance ? Comment s’organise le vocabulaire ? Les catégories comme les personnes, les animaux, les jouets, la nourriture … sont-elles représentées différemment ? A partir du moment où les mots deviennent « signifiants »  observe-t-on une réorganisation de la perception de  la parole dans le cerveau ?