GASTÉ Gaëlle

Gaelle

Psychologue 

3ème année de thèse

 Contact : gaelle.gaste@gmail.com

   

Titre de la thèse : La criminalité a-t-elle un genre ? Etude comparative du fonctionnement psychique d’hommes et de femmes incarcérées.

 

Nom du directeur de recherche : Professeur Françoise Neau

 

Résumé

Ce projet de recherche en psychologie clinique et psychopathologie clinique s'inscrit dans le contexte d'une évolution sociétale du système judiciaire et pénitentiaire en France, mais également dans le cadre d’un recours à l’agir de plus en plus important.

Alors que de nombreux travaux ont été consacrés aux hommes auteurs d’agirs violents, ou auteurs de comportements sexuels violents, peu de recherches se sont intéressés à d’autres types d’actes ou aux femmes incarcérées pour différents actes. Plusieurs questions peuvent être posées alors : quelles sont les fonctions psychiques engagées dans les agirs délictueux et/ou criminels ? Les fonctions psychiques de ces agirs sont-ils différents selon le genre ?

L’objectif de cette étude est de tenter de comprendre les modalités de fonctionnement psychique de ces hommes et femmes incarcérés. Dans cet objectif, quarante sujets (20 hommes et 20 femmes) incarcérés participent à cette recherche, étude qui s’appuie sur une méthodologie constituée d’entretiens clinique semi-directifs, ainsi que sur des épreuves projectives (rorschach et TAT).

 

Mots clés : Détenu(e)s, acte, Rorschach, TAT

 

Lieux d'exercice 

Terrains de recherche (conventions d’accueil) : Unité sanitaire Meaux, SMPR Fleury Merogis.

Lieu de travail : - Service d’accompagnement à la vie sociale

                         - Unité sanitaire du centre pénitentiaire de Meaux Chauconin-Neufmontiers

 

 

 

 

 

 

 

Si possible, texte en français suivi du texte en anglais, puis espagnol ou autre