POTIRON MARIE

MARIE_POTIRON

MARIE POTIRON

Marie POTIRON

Psychologue clinicienne, psychologue du travail

Année de Thèse : 4ème année de thèse

Contact : mariepotiron@yahoo.fr

Titre de la thèse : Psychodynamique de la souffrance et du plaisir au travail dans le métier de comédien

 

Nom du directeur de recherche : Pr Christophe Dejours

 

Résumé : L’objet de cette recherche est la psychodynamique du plaisir et de la souffrance au travail  dans le métier de comédien. Pour l’atteindre, nous nous proposons d’examiner les effets d’une rencontre, autour du plaisir et de la souffrance au travail, entre la psychodynamique du travail, les théories du jeu envisagées comme théories du travail de l’acteur et les données issues d’une recherche clinique de terrain avec des comédiens professionnels.

Plaisir et souffrance sont donc au centre de ce projet de recherche, comme concepts et comme faits subjectifs.

Pour la psychodynamique du travail, il s’agit de concepts centraux et fondateurs. Revenir sur ces concepts, sur leur histoire, leurs limites, leurs articulations avec d’autres concepts permet de réinterroger la discipline, comme ensemble théorique et comme méthodologie clinique, et sa place dans le paysage des sciences humaines cliniques et des sciences du travail.

La recherche clinique, menée à travers des entretiens collectifs et individuels avec des comédiens professionnels, est le pivot de ce travail. A partir de la question du plaisir et de la souffrance au travail et avec les outils théoriques et cliniques de la psychodynamique du travail, nous nous interrogerons particulièrement sur la confrontation au réel et les impasses que peut produire cette rencontre, la place du  corps dans le travail, la question de la coopération et de la convivialité. Nous porterons une attention particulière à la question des liens libidinaux au travail, à celle de l’autorité et à celle de la confusion entre autorité et amour dans la coopération.

L’axe du plaisir et de la souffrance au travail organisera également notre travail d’analyse, à la lumière des découvertes de la psychodynamique du travail, des théories du jeu, en particulier de l’œuvre essentielle de Constantin Stanislavski.

Des professionnels du théâtre, acteurs ou metteurs en scène, ont en effet produit des appareils théoriques conséquents, qui font partie du «patrimoine professionnel» du métier d’acteur. Ces théories rencontrent la psychodynamique du travail et discutent avec elle. Elles précisent certaines découvertes, en remettent d’autres en cause, restent parfois étonnamment silencieuses sur des dimensions du travail pourtant essentielles, que les sciences cliniques du travail, en particulier la psychodynamique du travail ont permis de dégager et qui sont particulièrement présentes dans la clinique du travail de comédien.

 

Thème(s) de recherche : plaisir et souffrance au travail, travail de comédien, corps au travail, autorité et coopération

 

Mots clés : souffrance, plaisir, travail, comédien, acteur, théâtre

 

Participation à un Thema : Sociétés, Violence, Travail

 

Activités d'enseignement :

Psychologie clinique 1 - CLI1 (2015-2016, 2016-2017) (Licence 1) ; Problématiques psychosomatiques en clinique du travail – OP06 (2015-2016) (Licence 3) ; Psychopathologie et clinique du travail – PCT1 (2016-2017) (Master 1)

 

Publications scientifiques :

Marie Potiron, «De l’extrême dans le travail de comédien et des questionnements qui s’ensuivent», Champ Psy 2014/2 (n° 66), p. 135 -150, DOI 10.3917/cpsy.066.0135

Marie Potiron, «Psychodynamique de la reconnaissance au travail et identité», Le Carnet Psy  2015/8 (n°193), p. 27-33, DOI 10.3917/lcp.193.0027