RACIN Céline

Céline Racin

Céline RACIN

Psychologue clinicienne / Doctorante en psychologie clinique et psychopathologie

Thèse débutée en novembre 2013

Contrat Doctoral et mission d’enseignement de l’Université Paris Descartes (2013-2016)

Bourse doctorale de la Fondation Médéric Alzheimer (2016-2017)

Contact : celine.racin@gmail.com

 

Titre de la thèse :

 

De l’hospitalisation à l’institutionnalisation des soins de longue durée dans le grand vieillissement :

Étude clinique, psychopathologique et projective du « travail de dépendance »

 

 

Nom du directeur de recherche : Pr B. VERDON

 

Résumé

Cette recherche longitudinale a pour objectif de mieux comprendre l’expérience sensible et singulière des hommes et des femmes qui rencontrent, sur le chemin du vieillissement et de la vieillesse, la nécessité de soins de longue durée, qui inscrit la perspective d’un devenir placé sous le signe de la dépendance. Lorsque les changements de cadre de vie quotidien inhérents à la mise en place de ces dispositifs interviennent à l’issue d’une hospitalisation en service de gériatrie, ce passage revêt une dimension particulière dont le caractère de « crise » est régulièrement souligné, questionnant les modalités de préparation à la sortie de l’hôpital. Ces dernières doivent pouvoir s’appuyer sur le repérage des fragilités psychiques susceptibles de constituer des facteurs de risque psychologique, mais aussi des capacités de mobilisation des ressources psychiques pouvant servir de levier thérapeutique, en appui sur les facteurs environnementaux.

La signification subjective spécifique que revêt la dépendance pour les individus concernés est examinée à l’aune des travaux en psychologie clinique et psychopathologie orientés par les études psychanalytiques sur le vieillissement et sur le handicap. Nous étudions leur valeur heuristique en articulation avec les apports de la neuropsychologie cognitive, de la sociologie et de la philosophie, pour tenter de montrer comment la dépendance telle que saisie par la psychanalyse permet de distribuer une pluralité d’expériences qui ne se laissent pas enfermer dans une catégorie homogène, et d’en repérer les problématiques psychiques complexes sous-jacentes.

A travers l’identification des enjeux cliniques et psychopathologiques liés aux aléas de l’élaboration du travail psychique appelé à ce moment de la vie, l’objectif est de mieux comprendre la manière dont les sujets s’approprient ce qui constitue leur dépendance, et l’aide qui leur est apportée.

 

My thesis is dedicated to a clinical and psychopathological study of the moment of crisis that transition from hospital to long-term care may be for elderly people.

Through a longitudinal study, we seek to understand the psychic reorganizations at work during this life period when elderly people face up to the need of long-term care, that can be provided at home or in permanent institutional settings (nursing homes) because of dependency. A goal of this research is to re-conceptualize this event as part of the transitions that go along with and structure the life course of these people, particularly their ageing process. The psychic work associated with this process is connected to the global societal stakes of population ageing and the social representations that may shape the individual perceptions of the ageing experience.

The aim of this study is to assess the psychopathological impact of this moment of crisis and to make proposals to prepare it, from the determination of psychic vulnerabilities and resources.

 

Thème(s) de recherche

Clinique et psychopathologie du vieillissement et de la vieillesse ; processus psychiques mobilisés dans l’expérience de la dépendance ; enjeux psychiques, cliniques et psychopathologiques de l’institutionnalisation des soins de longue durée chez le sujet âgé ; intrication des causalités biologiques, somatiques et psychiques ; dispositifs thérapeutiques (domicile, hôpital, EHPAD), épreuves projectives (Rorschach, TAT).

 

Mots clés : processus de vieillissement, institutionnalisation, dispositifs de soins de longue durée, autonomie/dépendance, approche psychanalytique et projective

(ageing process, institutionalization, long-term care, autonomy/dependency, psychoanalytic and projective approach)

 

Lieux d'exercice

Hôpital Sainte-Périne

11 rue Chardon Lagache 75016 Paris

celine.racin@aphp.fr

 

Participation à un Thema

Dispositifs thérapeutiques

Métapsychologie et psychopathologie fondamentale

 

Activités d'enseignement

Psychologie clinique (enseignements fondamentaux)

Clinique et psychopathologie du vieillissement et de la vieillesse

L’entretien clinique chez l’adulte âgé

Le bilan psychologique chez l’adulte (épreuves d’intelligence, épreuves projectives)

Psychologie projective (Rorschach, TAT)

Encadrement pédagogique des stages de Licence

Éthique clinique

 

Publications scientifiques

Racin, C. (2015). La chute : « à corps défendant », une ouverture sur le travail du vieillir ? Gérontologie et société, vol. 37 / n° 148(1), 35-46.

 

Membre de sociétés scientifiques

Société du Rorschach et des Méthodes Projectives de Langue Française

Réseau universitaire européen et international de recherche « Méthodes Projectives et Psychanalyse »

International Society of the Rorschach and Projective Methods

Réseau Social Sciences for Dementia de la Fondation Médéric Alzheimer

 

Membre coordinatrice du Réseau de jeunes chercheurs en Sciences Humaines et Sociales « Vieillissements & Société » (https://vieillissementsetsociete.com/)

 

Membre coordinatrice et fondatrice du Réseau de jeunes chercheurs en psychanalyse du vieillissement « Temps et Psyché »