GUINARD Maïa

Photo_Maïa-Guinard

Maïa Guinard

Psychologue clinicienne

Maître de conférences en psychologie clinique et psychopathologie

maiaguinard@hotmail.com

Thèmes de recherche :

Mes thématiques de recherche portent sur la psychopathologie de l’enfant, avec une attention particulière portée aux cliniques contemporaines - notamment l’hyperactivité - et une méthodologie incluant l’examen psychologique et les méthodes projectives. Avec un ancrage dans la clinique du transfert, j’interroge les processus intrapsychiques dans les pathologies de l’agir, ainsi que les liens entre la symptomatologie et la psychosexualité infantile. Je m’intéresse également à l’évaluation des dispositifs psychothérapiques individuels et groupaux à médiation avec l’enfant.

Activités d’enseignement :

Université Paris Descartes (Sept 2015)
-  Psychologie clinique (L1)
-  TER mémoire (M1)
-  Groupe d’analyse de la pratique (M2)
-  Méthodologie clinique, bilan psychologique (M1 et M2)

Université Lumière Lyon 2 (2011-2015)
-  Psychologie clinique (L1 et L2)
-  Entretien clinique (L3)
-  Psychopathologie de l’enfant (L3)
-  Psychologie projective et examen psychologique de l’enfant (L3, M1 et M2pro)
-  Encadrement de recherches (M1)
-  Elaboration du positionnement clinique (M1)

 Université Catholique de Lyon (en convention avec l’Université Lumière Lyon 2) (2012-2014)

-  Périnatalité et liens précoces (M1)
-  Prises en charges institutionnelles de la périnatalité à la petite enfance (M1)
-  Evaluation de l’enfant (M1)
-  Développement de l’enfant et troubles des apprentissages (M1)

Lieux d’activité : secteur infanto-juvénile du 19ème arrondissement, EPS Maison-Blanche, Paris.

Publications scientifiques
ACL :

GUINARD M. (accepté sous réserve de modifications, janvier 2015), « La mise au travail de la perte chez des enfants  dits hyperactifs (TDA/H), Psychologie Clinique et Projective.
Guinard M., (2012), « Le travail du pulsionnel et ses différentes figures chez des enfants dits TDA/H », La Psychiatrie de l’Enfant, n°55-1, 197-224.
Guinard M., Cohen de Lara A., Chambry J. et al., (2012), « La sexualité infantile à l'épreuve des psychostimulants: processus de changement chez des enfants diagnostiqués TDA/H », Psychologie Clinique et Projective, n°18, 11-43.
Chambry J., Billard C., Guinard M. et al., (2011), « Le Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H). Une approche pluridisciplinaire longitudinale croisée de 36 enfants », L’Encéphale, 37 - 3, 180-190.
Chagnon JY., DURAND ML., CROAS J., GUINARD M., (2011), « Approches projectives des angoisses et problématiques de pertes en psychopathologie de l’enfant », Psychologie Clinique et Projective, n°17, 29-64.
COHEN DE LARA A., GUINARD M., (2007), « Du trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité à la prépsychose de l'enfant : l'intérêt  de la méthodologie projective dans l'affinement des diagnostics », Psychologie Clinique et Projective, n°13.
COHEN DE LARA A., GUINARD M., (2006), « Trouble Déficitaire de l'Attention avec Hyperactivité : premiers résultats psychodynamiques d'une étude croisée » Neuropsychiatrie de l'Enfance et de l'Adolescence, 54. 

OS-C

GUINARD M. (2015), « Compulsion à danser, compulsion à fantasmer », in Obsessions, addictions, compulsions : les travaux forcés de la répétition, sous la dir. de J. André, Paris, PUF, Petite bibliothèque de psychanalyse, p. 41-57.
GUINARD M., BROLLES L., (2013), « L’examen psychologique de l’enfant », in M. Ravit (sous dir. de), in L’examen psychologique au fil des âges, Paris, Armand Colin, p. 59-111.
GUINARD M., (2012), Commentaire de René A. Spitz, ‘’Maladies de carence affective chez le nourrisson’’ (1965), ‘’Les effets de la perte d’objet, considérations psychologiques’’ (1965), in De la naissance à la parole, Paris, PUF, 1979, Chap. XIV  et XV », in 45 commentaires de textes fondamentaux en psychopathologie psychanalytiques, J-Y. Chagnon (sous la dir. de), Dunod, p. 206-225.
GUINARD M., (2012), « Dynamisme du langage, fragilité des assises narcissiques », in M. Emmanuelli et C. Azoulay (sous la dir. de), Les troubles limites chez l’enfant et l’adolescent, Paris, Erès, p. 21-51.