Evaluation HCERES

 

L'évaluation HCERES 2017-2018 (vague D) du PCPP (EA 4056)

 

AVIS GLOBAL SUR L’UNITÉ
L’unité est en position d’excellence dans le domaine de la psychopathologie clinique psychanalytique
et ses applications. En réponse à la précédente évaluation, elle a maintenu son pôle d’excellence historique, la psychologie projective, tout en déployant des recherches diversifiées (psychanalyse groupale, psychologie
clinique du virtuel, évaluation des dispositifs cliniques, approche transculturelle) où elle est en position d’expertise nationale et internationale. Sa politique s’appuie sur un choix épistémologique ambitieux (Les approches
psychanalytiques sont individuelles, groupales et transculturelles) et un fonctionnement par thèmes (« THEMA ») qui mobilisent des activités de recherche novatrice, fondamentale et appliquée aux problématiques
sociétales actuelles (souffrance au travail, intersexuation, migration…). La production scientifique est extrêmement importante et diversifiée (429 articles dans des revues à comité de lecture, 67 ouvrages et 56 directions d’ouvrages ou traités, pour un total de 757articles scientifiques ; près de 1000 interventions en colloques etc.) L’effort pour publier dans le monde anglo-saxon et ses visibilités internationales est en très nette augmentation, de même pour la participation globale à des contrats de recherche. Un maillage serré de liens
avec des réseaux professionnels, des institutions de soin, des sociétés savantes, des revues indexées (dans lesquelles les enseignantes chercheuses ou les enseignants chercheurs ont souvent des responsabilités) des
universités françaises et étrangères, favorise l’organisation d’un très grand nombre (38) de colloques de haut niveau. Le rayonnement national et international de la plupart des EC est remarquable.
Le grand nombre de thèses soutenues (48 soit 3 en moyenne par HDR) et en cours indique que la formation doctorale est de très bon niveau et attractive. Le projet à 5 ans est d’une grande cohérence au regard des atouts dont dispose cette unité. Les risques sont surtout liés à la perspective de 4 départs à la retraite
de Professeurs figures de proue dans un contexte de durcissement des critères de qualification de la 16ème section du CNU et de gel fréquent des postes vacants par les universités.

 

 

L'évaluation AERES 2012 du PCPP (EA 4056)

L'Agence d'Evaluation de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur a procédé à l'évaluation du Laboratoire de Psychologie Clinique et Psychopathologie en décembre 2012.

Dans l'appréciation sur la stratégie et le projet à cinq ans, l'AERES indique : " Le LPCP a décidé d’ajouter le terme Psychanalyse, avec pour sigle PCPP et de changer de même le titre du master. Il est vrai que cet intitulé clarifiela position du laboratoire."

A l'issue des visites d'évaluation 2012-2013, l'AERES a délivré au PCPP (ex LPCP) les notes qui suivent :

C1 - Production et qualité scientifique A
C2 - Rayonnement et attractivité académique A
C3 - Interaction avec l'environnement social, économique et culturel A
C4 - Organisation de la vie de l'unité A
C5 - Implication dans la formation par la recherche A
C6 - Stratégie et projet à 5 ans B

 

Vous pouvez consulter le rapport d'évaluation : 

Ainsi que les réponses du laboratoire à ce rapport d'évaluation :