Et si le handicap n’était pas une tragédie ?

 

Ouvrage collectifSylvain MISSONNIER, Marcela GARGIULO, Albert CICCONE, Simone KORFF-SAUSSE, Régine SCELLES, Roger SALBREUXAvec la participation de Angelique CAYOT, Chantal CLOUARD, Véronique COHIER-RAHBAN, Alain FERRANT, Raphaëlle PERETIE, Luc VANDEN DRIESSCHE, Benoit VERDON

 

Interroger le handicap comme une possible valeur positive implique d’emprunter des chemins inédits, parfois périlleux, qui exigent de ne pas l’approcher exclusivement sur le registre tragique que l’habitude lui prête, ni sur les seuls modes du déni de la souffrance et des pertes vécues par ceux qui les vivent et par ceux qui les accompagnent.

Dans cet esprit, les auteurs développent les vertus et les vertiges des ressources individuelles, collectives dans une zone de réflexion tempérée à l’abri des impasses extrémistes. Aux côtés des notions de traumatisme, deuil, douleur, violence, ils abordent des sujets rarement évoqués tels que : les défenses maniaques, les stratégies de contournement, le dévouement sacrificiel, les bénéfices secondaires, le gain, le plaisir, les effets pervers, la dépression...

En tant que cliniciens, ils replacent les problématiques spécifiques que le handicap impose dans l’universalité des processus psychiques propres à l’humain. Pour cela, l’élaboration des mouvements contre-transférentiels de forte amplitude que la rencontre avec le sujet handicapé induit est essentielle.

 

 

 

Ce livre est issu du 8e séminaire interuniversitaire international sur la clinique du handicap (SIICLHA).

 

Handicap

 

--> Lien vers le site de l'éditeur