Séminaire USPC Psychanalyse et écriture Janine ALTOUNIAN 12 octobre 2017

Séminaire de recherche du Collège USPC

de psychanalyse, psychopathologie et psychologie clinique

PSYCHANALYSE ET ECRITURE

Co-animé par

J.-F. Chiantaretto (UTRPP, Paris XIII) et F. Neau (PCPP, Paris Descartes).

Séance du jeudi 12 octobre 2017, 21h : Janine ALTOUNIAN

ARGUMENT 

Comme je le dis quand on me croit « psychanalyste », mon «  écriture d’analysante » relève d'un genre hétérodoxe dont je demande plutôt à ceux de mes lecteurs qui l’apprécient en quels termes on pourrait la définir  puisque je ne suis ni psychanalyste,  ni universitaire, ni traductrice. Ce que j’écris n’est pas de l’autobiographie, ni une restitution du travail de la cure, ni un essai de réflexions psychanalytiques, ni une écriture d’écrivain. Mes écrits dont le thème principal est celui de la transmission reflètent peut-être une condition diasporique aux multiples appartenances, celle d’une enfant de survivants d’un génocide, « migrants » des années 20, « sauvée » par L’école de la République qui l’introduisit aux études et à la langue de Freud. 

Janine Altounian, essayiste, a par ailleurs été, de 1970 à 2012, co-traductrice des Œuvres Complètes de Freud aux PUF sous la direction de Jean Laplanche et responsable de l’harmonisation dans l’équipe éditoriale. Née à Paris de parents arméniens rescapés du génocide de 1915, elle travaille sur la « traduction » de ce qui se transmet d’un trauma collectif aux héritiers des survivants. Elle est un des membres fondateurs d’AIRCRIGE.

Ses principaux ouvrages :

« Ouvrez-moi seulement les chemins d’Arménie »/ Un génocide aux déserts de l’inconscient (Préface de René Kaës), Les Belles Lettres, 1990, 2003 (2° éd.).

La Survivance / Traduire le trauma collectif, Dunod, 2000, 2003 (réimp.).

L’écriture de Freud/ Traversée traumatique et traduction, PUF, 2003.

L’intraduisible / Deuil, mémoire, transmission, Dunod, 2005, 2008 (réimp.).

Mémoires du Génocide arménien. Héritage traumatique et travail analytique, Vahram et Janine Altounian, avec les contributions de K. Beledian, J.F. Chiantaretto, M. Fraire, Y. Gampel, R. Kaës, R. Waintrater, PUF, 2009.

De la cure à l’écriture / L’élaboration d’un héritage traumatique, PUF, 2012.

Quel deuil pour ce qui n’a plus de lieu ? Traduire les traces, inscrire l’effacement (à paraître)

 

Le séminaire a lieu le 2ème jeudi du mois, hors vacances scolaires, de 21 à 23h, à l’USIC,

18 rue de Varenne, 75007 Paris.

Ouvert aux étudiants de Master de SPC, aux doctorants et jeunes docteurs,

aux cliniciens et enseignants-chercheurs intéressés.

Une participation régulière au séminaire est souhaitée, afin qu’il puisse fonctionner comme un groupe de travail

pré-inscription souhaitable : jfchant@wanadoo.fr ou fr.neau@free.fr