Soutenance de thèse de Constance Giuily

 

Soutenance de thèse de Constance GIUILY

sous la direction de Monsieur le Professeur F. Marty

Le vendredi 24 Novembre 2017, à 13h, Lieu : « salle des actes » de la faculté de pharmacie de l’Université Paris Descartes, 4 boulevard de l’observatoire, Paris 6e. 

« De l’acte criminel au travail de subjectivation adolescent, la violence sexuelle à la recherche d’une interprétation. Etude clinique et projective des enjeux du processus adolescent chez les auteurs de violence sexuelle adultes"  

 

Résumé 

Ce travail porte sur les processuspsychiques qui sous-tendent l'acte de violence sexuelle à l'âge adulte, avec laperspective de les comprendre à la lumière du processus de subjectivationadolescent, du travail d'historisation et des enjeux identificatoires, entermes de bisexualité psychique, qui y sont liés.

Les observations cliniques s'appuientsur plusieurs entretiens non directifs ainsi que sur la passation du Rorschachet du TAT avec 8 hommes auteurs de violence sexuelle étant sous soinspénalement ordonnés après la fin de leur incarcération. Ils ont été rencontrésdans une institution spécialisée en participant de manière libre à cetterecherche. Ces hommes ont tous agi leur première violence sexuelle à l’âgeadulte et non lors de l’adolescence comme c’est le cas pour la majorité de cespersonnes. La passation du TAT comporte aussi les planches habituellementdestinées aux femmes et la planche 17BM afin d’approfondir la compréhension dela dynamique identificatoire de ces sujets. 

Partant du postulat qu’il existe entout un chacun un adolescent dans l’adulte (Cahn, 1998) et de l’hypothèse quel’acte de violence sexuelle à l’âge adulte serait notamment lié à ce dernier,ce présent écrit développe des observations cliniques qui ont permis desoulever différentes hypothèses métapsychologiques et d’ouvrir un certainnombre de perspectives. Celles-ci concernent la dynamique du processusd’historisation chez ces hommes, celle du travail de subjectivation adolescentet notamment du travail du féminin, celle de l’acte de violence sexuelle enlien avec l’analyse de la participation à la recherche. Ces différents pointsont permis de dégager les termes du conflit identificatoire chez chacun de ceshommes et d’ouvrir sur une discussion autour de la qualité de la violence et dusexuel dont il est question. Ainsi, les hypothèses générales de départ,présentées dans le chapitre méthode, sont mises au travail et transformées dansl’après-coup des observations cliniques, impliquant l’élaboration de nouvelleshypothèses. Pour chaque homme de manière différente, l’acte de violencesexuelle apparaît comme une potentialité de traitement d’un travail dupubertaire dont l’expérience n’a pas été vécue pleinement et des processusidentificatoires qui y sont liés.

Enfin, ce travail s’ancre dans desperspectives de soins. En effet, il vise à souligner d’une part l’importance del’adolescent dans l’adulte au sein de la psychothérapie et, d’autre part, larichesse de la méthode de recherche utilisée ici comme potentiel levier thérapeutiquepour les personnes sous soins pénalement ordonnés.

 

Motsclés :

Auteurs de violence sexuelle,subjectivation, processus adolescent, travail du féminin, Rorschach, TAT

 

 

Abstract

The aim of this study is to examine the psychicprocesses underlying the act of sexual violence within a population of adultoffenders in light of the adolescent process of subjectivation, the work ofhistoricization and the bisexual dispositions of identifications. 

Clinical data was collected from non-directiveinterviews and projective assessments of 8 male sexual offenders who hadcommitted their first sexual offense later at adulthood, an uncommon criterionin this population. The sample was selected from a specialized institution forpenal imposed treatments after incarceration. Along with the Rorschach, the TATwas administered with the exceptional inclusion of the 17BM and feminine cardsin order to gain a better understanding of identification dynamics.

Based on thepostulate of the existence of an adolescent in every adult (Cahn, 1998) and onthe general hypothesis predicting a link between the act of sexual violence inadulthood and this initial assumption, our research presents clinical observationsthat raise different metapsychological hypotheses and lead to a number ofpossible outlooks regarding namely the dynamics of the historization, theadolescent subjectivation and the feminine processes as well as thecomprehension of the violent act of adult male sexual offenders in connectionwith the analysis of their research participation. These different indicatorsmade it possible to identify the components of the underlying conflicts of theparticipants, leading to a discussion about the quality of violence and ofsexuality in question. Thus, the general hypotheses, presented in the methodchapter, are put to work and transformed by the clinical findings, leading tothe elaboration of new hypotheses. For each man in a specific way, the act ofsexual violence appears as a potential processing of pubertal requirements thatwere never fully experienced as well as a reshuffle of the identificationprocesses linked to it.

The findings highlighted metapsychological basis forthe interpretation of the function of sexual violence in the patient’s lifecourse, thus yielding important therapeutic implications. Essentially, thisresearch emphasizes the importance of considering the adolescent process inadult psychotherapy. It also underlines the potentially therapeutic benefitsyielded by this specific research method amongst the population of sexualoffenders undergoing court-ordered treatments.

 

Keywords:

Sexual violence offenders, Feminine process,Identification, Subjectivation, Rorschach, TAT