FRIGOUT Jérôme

Docteur en STAPS (ED 566), Université Paris Descartes.

Courriel : jerome.frigout@hotmail.fr    Photo Jérôme Frigout

Thèmes de recherche

 

Karaté et agressivité en milieu carcéral.

Dans mon cadre professionnel, je suis en charge de la mise en place de cours de karaté en situation de détention, avec la Ligue du Val de Marne de Karaté et Disciplines Associées.

Cette action, en place depuis plusieurs années et conduite régulièrement (10 cours par semaine), a la reconnaissance de l’Institution Carcérale tout autant que Fédérale, via la signature d’une convention dans le cadre de sa réalisation.

Cependant, si des travaux précis en matière de violence dans le sport et de sport en prison existent, la question de l’introduction d’une discipline de combat en détention au titre d’activité de rééducation et de socialisation, voire d’aide à la réinsertion n’est pas abordée.

En prison, la pratique du karaté n’a pas pour objet le savoir combattre, mais le savoir vivre ensemble. Cette question nécessite cependant d’être étudiée, afin de vérifier la possible potentialité éducative d’une discipline (ici, le karaté) en matière de :

- Santé ;
- Bien être individuel et psychologique (abaissement des tensions, aide à la reconstruction d’un modèle identitaire) ;
- Bien-être social et relationnel (abaissement de l’agressivité et de la violence illicites ou non praxiques).

Aussi, l’objet de ma recherche vise à corroborer un ici et maintenant d’un bien être individuel et relationnel  auxquels participerait l’enseignement de cette discipline de combat auprès de détenus, au sein de la Maison d’Arrêt de Fresnes.

Karaté, modélisation, système des scores et performance.

Depuis l’obtention du Brevet d’Etat d’Educateur Sportif du second degré, je m’intéresse aux questions de performance de l’activité karaté.

Le karaté fera son entrée aux Jeux Olympiques lors des épreuves de 2020 à Tokyo. La logique interne de cette activité contient un système des scores et une modélisation spécifique pouvant donner des tendances en matière de prise de décision. 

Des stratégies variées semblent pouvoir toutes conduire à la victoire. Mais entre jeu à somme nulle, équilibre de Nash possible, système des scores et pénalités, faut-il pour le karatéka être offensif ou défensif, provoquer l’échange ou attendre ?

309 combats ont été observés au travers de leur système des scores, dans un contexte d’application de nouvelle règle sportive. Les résultats qui en découlent offrent de nouvelles perspectives pour l’entraînement.

Rivalité simple avec recherche de domination, équilibre sous-optimal, scores, pénalités : la performance en  karaté doit être envisagée de manière systémique. Ces résultats, s’ils méritent d’être complétés, nous conduisent à proposer une modélisation inspirée des travaux de Biéchy.

Ce jeu à somme nulle, fondé exclusivement sur un système de rivalité, doit voir s’articuler stratégie prédéfinie et initiative. La question de la prise de décision, ici centrale, nous enjoint à devoir placer au cœur de futurs travaux celles des attentes et de la notion de prophétie auto-réalisatrice.

Parcours professionnel

 

Depuis septembre 2011 :  Enseignant chargé de cours des Unités d’Enseignement Management du Sport en Licence 1 (Organisation du Sport en France), Licence 2 (Option pré-professionnalisante Management), Licence 3 (Gestion des organisations sportives) et Master 2 (Management des associations sportives) à l’Université Paris Est Créteil (UPEC) – UFR STAPS.

Depuis octobre 2007 :  Directeur sportif (cadre groupe 7 de la Convention Collective Nationale du Sport) à l’Avenir Sportif d’Orly club omnisports de 22 sections sportives affilié à la FSGT et différentes autres Fédérations Françaises, comprenant 54 salariés et 3 000 sportifs.  

Depuis février 2001 :  Directeur Technique de Ligue (Conseiller Technique Départemental) – Ligue du Val de Marne de Karaté et Disciplines Associées – 80 clubs, 5 500 adhérents, 150 actions annuelles inscrites au calendrier sportif.

Formation

 

2016 : Docteur en STAPS (école doctorale n°566), Université Paris V Descartes. Mention très honorable. LA PRATIQUE DU KARATÉ EN MILIEU CARCÉRAL, SAVOIR FRAPPER OU SAVOIR VIVRE ? Karaté et vertus éducatives prétendues : observation comparée du contrôle de l'agressivité dans le cadre de la pratique de cette activité en détention.

2010 : Master AGOS : Administration et Gestion des Organisations Sportives à l’UPEC (Université Paris Est Créteil) – mention bien

2003 : Brevet d’Etat d’Educateur Sportif  2ème degré Spécialité Karaté (Major de promotion aux épreuves du Tronc Commun et du Spécifique).

1999 : Brevet d’Etat d’Educateur Sportif 1er degré Spécialité Karaté (Major de promotion aux épreuves du Spécifique). 

1992 : DEUG de Philosophie (Université Paris I).

Activités sportives et associatives 

 

Association : Formateur et enseignant bénévole d’un centre de formation continue des enseignants d’arts martiaux (« Formartial »). Bénévole élu au CDOS du Val-de-Marne.

Sports : Karaté (Compétiteur de niveau National en Technique et Régional en Combat ; 5ème Dan, 6ème Dan en préparation), Ski de bosses (Compétiteur de niveau Régional et National : arrêt de la pratique en 2005), Mixed Martial Arts (M.M.A.) en loisir, CrossFit.
 Pratique de l’Escalade, du «Roller » et de la Plongée sous-Marine (apnée).
 Médaillé d’Argent de la Jeunesse et des Sports (promotion 2014).
 Médaille d’Argent de la Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées (promotion 2014).
 Prix départemental du fair-play remis pour une carrière d’enseignant (prix 2012).

Publications

 

FRIGOUT, J., LAPORTE, R. & LEPRESLE, A. (2017), "Modelling and sporting performance in karate", Journal of sports science, Volume 5, Number 6, Nov.-Dec. 2017 (Serial Number 23).

FRIGOUT, J., LAPORTE, R. & LEPRESLE, A. (accepté avec modifications majeures), "Modelling and scoring system in karate", Olympika.

FRIGOUT, J., LAPORTE, R. & LEPRESLE, A. (2017), "Système des scores, karaté et performance. Quelles incidences sur le fair-play ? " Jurisport, 181.

FRIGOUT, J. (accepté), Parcours professionnel et recherche doctorale, Éthologie & Praxéologie.

FRIGOUT, J. & LEPRESLE, A. (2017), Karaté de compétition et vidéo. Observer, entraîner. Prévoir ?, Sports de combat et vidéo, chapitre d’ouvrage, EME Proximités.

FRIGOUT, J. (2017), Le karaté en prison: une pratique agressive licite assumée au service d'une possible éducation aux civilités, Apprendre de ses gestes, chapitre d'ouvrage, L'Harmattan.

FRIGOUT, J., LAPORTE, R. & COLLARD, L. (2016), "La pratique du karaté en milieu carcéral. Savoir frapper ou savoir vivre ?" "The practice of karate and the control of aggressiveness in prison". STAPS, 112.

FRIGOUT, J. & LAPORTE, R. (2016), "La pratique du karaté permet-elle de créer du vivre ensemble". Jurisport, 162.

FRIGOUT, J. (2016), la pratique du karaté en prison, publication de thèse aux Presses Universitaires Européennes.

FRIGOUT, J. (2016), RECENSION, Le Rest Pascal (ED.), Arts Martiaux et sports de combat. Quels rapports avec la violence dans nos sociétés ? [Dossier], Editions L’Harmattan, Cultures et sociétés, Sciences de l’Homme, N° 38, 2016, 136 p. STAPS, 114.

Communications

 

FRIGOUT, J. (communication acceptée). "Karaté, système des scores et performance" Colloque Université Paris 5 - INSEP "Monde du sport, monde de la santé", Université Paris 5 - INSEP, Paris, 17 novembre 2017.

FRIGOUT, J. (2017). "Modélisation et performance sportive en karaté. Entraînement, modélisation et système des scores au service d’une possible prédictibilité." Séminaire du laboratoire TEC (ED 566), Université paris 5, Paris, 5 octobre 2017.

FRIGOUT, J. (2016). "Karaté de compétition et vidéo. Observer, entraîner, prévoir." Colloque de la C3S "Sports de combat et vidéo", Université de Franche-Comté, Besançon, 8 avril 2016.

FRIGOUT, J. (2015). " La pratique du karaté en milieu carcéral. Savoir frapper ou savoir vivre ? ". Rentrée de l'ED 566, 1er décembre 2015, Université Paris Orsay.

FRIGOUT, J. (2015). "La pratique du karaté en milieur carcéral... Savoir frapper ou savoir vivre ?". Congrès international de l'ISSA, Université Paris Descartes, 9-12 juin 2015.